"Le nom de Wen Bigu fait penser au nom de Lao-Tseu : lao (vieux) et tseu (enfant).
Le lettré est tour à tour Enfant de Vieux et Vieil Enfant.
Les anciens Chinois rapportent que Lao-tseu attendit quatre-vingts ans dans l'utérus de sa mère avant de se décider à pénétrer dans le souffle et la lumière.
Lao-tseu est à l'évidence un viviparus."

Pascal Quignard, Les Ombres errantes, Paris, Gallimard-Folio, p. 14, 2002.