Titre | Navigation | Recherche

Résidence

Résidence ?

De mars à octobre 2006, simple appareil et cabinet plastique ont investi la salle polyvalente pour exposer leur travail pour l'installation Résidence, réflexion sur l'art de vieillir (du nom de la manifestation alliant théâtre, colloque et exposition organisée par la compagnie Cadavres Exquis, qui s'est tenue du 19 au 22 octobre / théâtre des Asphodèles, Lyon).
La salle polyvalente révèle ici ce que l'on ne montre pas d'habitude : les hésitations, les brouillons, les revirements, les réflexions, le désordre des ébauches. Un work in progress qui s'est clôturé par la présentation de l'installation au public.
¤¤ Pour épouser le déroulé chronologique des opérations, ce blog doit être lu de bas en haut ¤¤

Stats (le beau pays)

Toutes les stats dont vous avez rêvé, sans avoir jamais osé les réclamer !

au
www.personnes-agees.gouv.fr

Terminal

Extrait de La Chambre claire, Roland Barthes.

Lire la suite

Réunion au sommet

Réunion au sommet : pour la première fois, le simple appareil dans son entier accueille Rodolphe Montet, monté à Paris pour finaliser la réalisation de l'installation Résidence.
Le simple appareil présente ses objets hybrides (pot, bavoir, chausson, urinal) et ses papy-baigneurs (inachevés) ; Rodolphe déballe sa vingtaine de têtes de poupées (la moitié fabriquée par ses soins, l'autre par l'atelier Filenforme).



Les têtes sont tripotées, palpées, admirées ; certaines sont distinguées.
La décision s'impose d'elle-même : la piste « moulage en latex » est abandonnée ; la poupée exposée au théâtre des Asphodèles aura une tête en tissu. Ce qui achève de conférer à l'installation un tour plus « expressif » que « réaliste ».

Une question reste en suspens : le rapport pas forcément évident entre cette poupée et les objets hybrides, de facture différente. Pour régler le problème, Rodolphe propose une mise en scène elle-même hybride : la poupée exposée au centre d'un ensemble de photographies représentant les objets en situation. On définit le type de tirage et le format (90x60 cm).

Rodolphe avance l'idée d'une frise qui servirait de cadre à ces photos ; elle serait composée de petits objets extraits du quotidien des vieux et/ou des enfants (assiettes en porcelaine, hochets, biberons, chaise roulante, etc.).

Rodolphe repart à Lyon avec deux objets hybrides : le pot en dentelle et le bavoir marouflé ; il se charge de fabriquer un déambulateur customisé baby. On s'arrête donc sur le principe d'une installation composée de 3 objets photographiés + 1 poupée.



Rodolphe a rendez-vous ce mercredi avec les couturières de l'atelier Filenforme ; il leur transmettra les dernières décisions : format de la tête (« taille enfant »), tissu rose, absence de cou, yeux en boutons et contour de l'oeil non tissé, etc. (le référent majeur est le montage photoshop du 21/09/06). Les couturières fabriqueront une tête de femme et une tête d'homme. On en choisira une seule pour l'exposition, la plus réussie.

Charge à nous de finaliser le texte censé accompagner l'installation (« Ebauche de Cartel »; cf. message daté du 13/08/06) et de lui trouver sa place au sein de l'exposition (leaflet, cartel, insertion dans les photos ?).
On entreprend par ailleurs la rédaction d'un texte plus détaillé sur l'infantilisation des vieux (cf. message daté du 1/10/06 ) .





PapyBaigneurs



Lire la suite

Photo-montages

Lire la suite

AmericanPsycho

Accord parental indispensable


Lire la suite

Méfiez-vous des poupées

Journal l'Humanité / Rubrique Tribune libre
Article paru dans l'édition du 10 mars 2004.

Lire la suite

Poupées de vieux

Les premières poupées réalisées par R.M. et Filenforme !

Lire la suite

Précédents

Une nouvelle phototèque est crée !

Lire la suite

Tao

"Le nom de Wen Bigu fait penser au nom de Lao-Tseu : lao (vieux) et tseu (enfant).
Le lettré est tour à tour Enfant de Vieux et Vieil Enfant.
Les anciens Chinois rapportent que Lao-tseu attendit quatre-vingts ans dans l'utérus de sa mère avant de se décider à pénétrer dans le souffle et la lumière.
Lao-tseu est à l'évidence un viviparus."

Pascal Quignard, Les Ombres errantes, Paris, Gallimard-Folio, p. 14, 2002.

Under Vanités

Ghirlandaio

Lire la suite

Syndiquez-vous !

Pour suivre le developpement des travaux et tout savoir de la vie de ce blog,
syndiquez-vous !

Pour ce faire, placez ces adresses dans les favoris de votre navigateur internet :
- flux rss consacré aux billets:
http://simpleappareil.free.fr/sallepolyvalente/rss.php
- flux rss consacré aux commentaires:
http://simpleappareil.free.fr/sallepolyvalente/rss.php?type=co

(cf. les liens sont actifs en bas de la colonne de droite)

L'Art de vieillir

des détails sur le programme des journées d'Octobre !

Lire la suite

objets hybrides: première étape

Works