Titre | Navigation | Recherche

Résidence

Résidence ?

De mars à octobre 2006, simple appareil et cabinet plastique ont investi la salle polyvalente pour exposer leur travail pour l'installation Résidence, réflexion sur l'art de vieillir (du nom de la manifestation alliant théâtre, colloque et exposition organisée par la compagnie Cadavres Exquis, qui s'est tenue du 19 au 22 octobre / théâtre des Asphodèles, Lyon).
La salle polyvalente révèle ici ce que l'on ne montre pas d'habitude : les hésitations, les brouillons, les revirements, les réflexions, le désordre des ébauches. Un work in progress qui s'est clôturé par la présentation de l'installation au public.
¤¤ Pour épouser le déroulé chronologique des opérations, ce blog doit être lu de bas en haut ¤¤

Couche culotte

Visuel incontinence

Lire la suite

Latex (suite)

Bifurcation ?

Lire la suite

Latex

Détails sur la réalisation technique des têtes de vieux

Lire la suite

Katya

Le lien vers une artiste qui travaille avec des poupons, notamment A.N.A.T.O.L.E.

http://www.katyalegendre.com/

100% VIP

Métro

Vu dans le métro parisien

Paradoxa

Roland Barthes, au Collège de France, 1978.

Lire la suite

Hybridité 4 : bande-son

L??idée d??une bande son qui travaillerait la langue du problème a fait son chemin. Si on reste dans la stricte orthodoxie, il faut trouver des phrases que l'on puisse adresser à la fois à des vieux et à des enfants, ou du moins des phrases ambiguës qui ne permettent pas de deviner précisément le destinataire (bébé / vieux ?).

Nous avons commencé à lister un certain nombre de ses phrases ; elles sont plutôt du « côté vieux » que du « côté bébé », et il faudra sans doute les compléter.

Quelques exemples :

Alors, on a bien pris sa pilule rouge ?
Alors, on a bien fini son assiette ?
C'est pas bien de faire sa difficile comme ça.
Laisse-moi ça, je vais m'en occuper.
Ah, mais il va tout me faire tomber !
Allez, on se dépêche !
Je l'ai dit mille fois...
Mais non, ça ira très bien, c'est sûrement rien du tout. ?a va très bien se passer.
Allez, on reprend un peu de soupe.
Mais non, il n'y a personne là-haut, c'est juste le vent.
Alors, on a moins de fièvre ce matin ?

Série en cours.


Hybridité 3 : les cartels

Si on garde l??idée qu'à chaque objet serait associé un cartel, qui serait une sorte de notice d??utilisation, on peut aussi trouver un nom à l??objet, qui lui servirait de titre.
Il pourrait s??agir, toujours dans une logique littérale, d??une hybridation linguistique du genre de « déambulatrott ».

Hybridité 2 : les objets

Concernant les objets, deux possibilités se dégagent :
-Il y a d??un côté celle de prendre des objets de bébé et de les modifier avec des skins de vieux (genre le bavoir rose avec des motifs vieillots en surface)
-De l??autre, prendre des objets typiquement de vieux et les détourner avec des éléments du code enfantin.

Si l??on admet que la forme est traditionnellement plus porteuse de vérité que la surface, la deuxième solution est plus satisfaisante au niveau du sens (derrière la « surface » de l??enfance, il y a des vieux).

Une troisième voie peut consister à ne pas choisir, et à croiser les modalités en ne prenant pour seul point commun que l??ambiguïté et l??hybridité des objets. Cette voie laisse le loisir de choisir le type d??hybridité propre à chaque objet.

Hybridité 1 : le nom de l'installation

Les quatre billets qui suivent visent à rendre compte de l??évolution récente du projet, soit un recentrement autour de l??ambiguïté entretenue entre le monde des vieux et celui des enfants. Comme nous nous sommes éloignés de l'idée de faire un parc (et de l'idée d'enfermement), il faut trouver à notre installation un autre nom que « Résidence ».

?tant donné que nous allons plutôt du côté de l'hybridité, le nom de l'installation doit prendre en charge ce discours et rendre compte de l'ambiguïté des frontières, etc.

Une première proposition, très littérale : mélanger les noms « bébé » et « senior » ; cela donnerait : « l'âge des béniors » (ou en anglais « banior??s world »). L??inverse est aussi possible, ça fait « senny » (senior/baby).


Warrant

des têtes de vieux à la taille poupon ?



premiers modelages, identifiés.



(Les images des têtes modelées sont disponibles dans la photothèque "têtes à l'établi")

occupation sonore

et le son ? pourquoi pas une bande son, fondé sur le parlé-bébé ? les propos de la tata qui commente devant le petit vieux :
"ah il a bien mangé aujourd'hui ?"
"ohoh elle nous montre son dentier..."
"regardez, il marche ! (les derniers pas)"
"elle a fait tout caca"

Qu'est-ce qu'un corps ? (quai Branly)

exposition

Lire la suite

Hétérotopies

Citation de Foucault

Lire la suite

Ebauche du cartel...

1. Des hommes et des femmes à l??approche de la mort, angoissés par cette perspective, sont regroupés et traités collectivement comme des enfants.

2. Les vieux ont par définition un passé et plus beaucoup d??avenir. Leur parler comme à des enfants : comme à ceux qui sont sans passé.

3. Leur parole comme celle des enfants, est considérée comme intéressante mais anecdotique (on se dit : si France Info crée une émission le dimanche qui s??appelle « paroles de seniors », c??est bien parce qu??ils n??ont aucune chance d??être abordés dans un micro trottoir le reste de la semaine).

4. Ce qu??on traite avec sérieux c??est leur corps. C??est là que se concentre notre énergie, c??est là que nous mettons de l??argent. On veut éviter la maladie et repousser la mort ; ça c??est sur.

5. Autour d??un vieux, combien de médecins pour un psy ?

6. Nous traitons leur corps comme une enveloppe vide. Pas même comme des enfants, mais comme des poupées.

7. La mort des poupées est moins angoissante que la mort des hommes.

8. La mort ne prélève que des poupées : des vieux dont le corps n'est qu'un décor.

9. .

Vanité n°1

.

l'envers du miroir : vanité n° 2...

Antécédents

La fabuleuse histoire du mitron

Lire la suite

Custom

Je me disais : pour re-designer les objets (autres que la poupée), on pourrait jouer sur le décalage entre la fonction/forme des objets (des objets de poupée) et la surface des objets (qui renverrait à la viellesse).

Ce pourrait être, sur ce mode, un bavoir en plastique et un pot en plastique, recouverts de tissus parfaitement marouflés représentant, au choix, des scènes de chasses ou des motifs ornementaux viellots (vert sombre, marron...).

Avantage : on insiste sur le décalage apparence/essence (on les voit comme des vieux, en fait on les traite comme des gamins).

Inconvénient : on peut le comprendre à l'envers (on les voit comme des vieux, en fait ce sont des gamins).

A voir...

piste à suivre en parallèle : le moulage

Parallèlement à la "déviation" adoptée il y a peu, Simple appareil se propose de continuer de son côté l'ancienne piste du moulage des têtes de poupées.

Nous avons déjà dans notre placard deux têtes de vieux (format poupées) en terre. Il faudrait, dans les semaines qui arrivent, essayer d'en faire des moulages, afin de réaliser pour de bon une « poupée de vieux » (tête en latex, corps de poupée).

L'idée serait ensuite de faire des pastiches des photos de catalogues de jouets. Ou alors, de truquer des vraies photos de catalogue en collant une de nos têtes de vieux sur des têtes de poupons.

? suivre...