Après réflexion, nous avons décidé d'explorer une nouvelle piste (déviation), qui s'éloigne un peu de la « Résidence » initiale, et que l'on pourrait exposer ainsi : et si la poupée de vieux n'était qu'un objet comme les autres (sous-entendu comme tous les « accessoires » de jeu qui vont avec), un objet (ou plutôt un jouet) parmi les autres objets/jouets ?

L'exposition serait alors consacrée à une série d'objets hybrides mi-vieux mi-enfants. On aurait ainsi un pot (qui fasse penser à la fois au pot de vieux et au pot d'enfant) ; un déambulateur qui soit aussi un baby-trott ; et de même pour le bavoir, les couches, le gobelet à anse et bec verseur... (mais quid du tricycle?)

Cette déviation a quelques avantages : elle nous permet de creuser le sillon de l'infantilisation des vieux. Elle permet aussi à chacun de réfléchir de son côté, Rodolphe depuis Lyon, simple appareil depuis Paris. Elle nous permet enfin une certaine liberté pour reconfigurer l'idée en fonction de l'espace.