Première piste : des visages sculptés en terre (de façon très réaliste) puis moulés en latex ou en plâtre ; dans cette optique, la vieillesse ?? flagrante ?? des visages contrastera très fortement avec les corps celluloïds des poupées.



Deuxième piste : des visages confectionnés à partir de tissu, aplatis et surdimensionnés afin de pouvoir recevoir des accessoires de vieux ; l'idée est que la vieillesse des poupées ne soit pas visible d'emblée, mais se découvre petit à petit.