Tissu (de préférence rose), cordelettes et épingles, voilà la « matière première » de Rodolphe Montet. Il en tire des objets ambigus, précieux, troublants : un radeau en bord de Saône tout habillé de voiles couleur bonbon ; de délicates petites boîtes tendues de toile rose ; une Psyché, façonnée de tissus écartelés, fendus puis recousus, fixée au mur tel un papillon.

Rodolphe Montet a participé à de nombreuses expositions en tant que plasticien. Il a également collaboré à des mises en scènes (« mises en décors » ?) dans le cadre de performances théâtrales : Festival Update à Lyon en 2005, « La belle histoire d'amour... », le projet Sputnik à la Duchère, etc.