Skip to content

{ Category Archives } L'oBservatoire

L’oBservatoire - projections / recherches / cinéma

Projection de “Near Death” de F. Wiseman - L’oBservatoire

Prochaine séance de L’oBservatoire, le dimanche 13 mars à 17h30.
Elle sera consacrée à l’un des chefs d’œuvre du cinéaste américain Frederick Wiseman, Near Death, sorti en 1989.
Le film se déroule dans un service bien particulier de l’hôpital Beth Israel de Boston, l’unité des soins intensifs. Tout près de la mort donc. A la limite du filmable, sans [...]

Projection de “Step across the Border” de Humbert et Penzel - L’oBservatoire

Prochaine séance de L’oBservatoire,  jeudi 12 février, à 21h !
Elle sera consacrée au très beau et mythique Step across the Border (1990), de Nicolas Humbert & Werner Penzel.
De 1988 à 1990, les réalisateurs accompagnent le musicien expérimental Fred Frith dans ses pérégrinations sur les cinq continents (New York, Tokyo, St Rémy de Provence, London, [...]

Table ronde “Avec Chris Marker” au Centre Pompidou

Dans le cadre de la rétrospective et de l’exposition “Planète Marker” (octobre-novembre 2013), une table ronde organisée par Raymond Bellour et Dork Zabunyan, avec Arnaud Lambert, Florence Delay, Filipa Cesar, Madeleine Aktypi, Gaël Segalen, Paul Sztulman.
Manière de fêter la réédition de l’ouvrage Also Known as Chris Marker, d’Arnaud Lambert, publié par le Point du Jour.

Projection d’ “Un homme médiocre” d’A. Caperna - L’oBservatoire

Prochaine séance de L’oBservatoire, dimanche 29 septembre, à 18h30.
Elle sera consacrée au très beau film Un homme médiocre en cette époque de prétendus surhommes (2012), adapté du journal et de la correspondance de Ranuccio Bianchi Bandinelli.
C’est une première : on a la chance, pour cette projection, d’avoir avec nous le réalisateur, Angelo Caperna.

Anywhere out of this world (L’Ange)

Séance du 6 avril 2012 consacrée au film de Patrick Bokanowski.

L’adieu aux images (Claudio Pazienza)

Séance du dimanche 22 janvier 2012. Claudio Pazienza est en guerre contre le documentaire « naturaliste », comme autrefois Roland Barthes contre le roman « réaliste ». Le reproche principal à ces deux genres d’écriture est en effet le même : on nous prend pour des idiots. On veut nous faire croire que ce qu’on filme ou ce qu’on écrit est le Réel, que le stylo et la caméra sont des outils transparents, qui ne laissent aucune trace. Deux films au programme : Archipels nitrate et Scènes de chasse au sanglier.

Walk on the wild side (”On the Bowery” de Lionel Rogosin)

Séance, initialement prévue en juillet et finalement reportée au 30 septembre, consacrée au film de Lionel Rogosin, On the Bowery, achevé en 1956. Avec les moyens de la fiction, le film documente la vie des paumés de la Bowery street. Plongée dans l’envers du décor !

Femmes entre elles (”Thérèse” d’Alain Cavalier)

Séance du 27 novembre, 20h00. « Ce qui m’a poussé à tourner Thérèse, je le subodorais, mais je l’ai vraiment compris quand ce film a été terminé : c’est ce que j’avais de familier avec elle, à savoir, faire le plus possible avec le moins possible. Être en relation avec le maximum de gens en étant pratiquement réduit à rien. Seul dans sa cellule… Cette expérience m’a certainement transformé. Pas tant le carmel que cette idée de se retirer du monde, de s’enfermer, pour mieux s’ouvrir. » (A. Cavalier)

Bassidji en salle !

Séance du 28 octobre.
“Dans un désert, sur une colline, des hommes, des femmes en tchador et des enfants déambulent dans un vaste “musée” en plein air dressé à la mémoire des martyrs de la guerre Iran-Irak. C’est le nouvel an iranien, nous sommes près de la frontière irakienne. Un homme me guide. Il est grand et charismatique et s’appelle Nader Malek-Kandi. Durant près de trois ans, j’ai choisi de pénétrer au coeur du monde des défenseurs les plus extrêmes de la République islamique d’Iran (les bassidjis), afin de mieux comprendre les paradigmes qui les animent.” (Mehran Tamadon)

Far East (Au fil du temps)

Séance du 7 mars 2010. Au fil du temps de Wim Wenders (1976) est une méditation sur la vie, ses espoirs et ses déceptions. C’est un film sur l’amitié inattendue entre deux hommes, Bruno « King of the Road » Winter et Robert « Kamikaze » Lander qui, à bord d’un camion, roulent à travers villes et villages, forêts et paysages, et partagent une communauté de destin.

Classe de lutte (Outrage et rébellion)

Signalement : Entre le 10 décembre 2009 et le 20 janvier 2010, une quarantaine d’artistes (réalisateurs, graphistes, plasticiens…) ont présenté un court film inspiré par les actes de violences policières et les ravages du flashball. Un travail exceptionnel, initié par Nicole Brenez et Nathalie Hubert, peu après la répression d’une manifestation à Montreuil, en juillet 2009, au cours de laquelle un homme de 34 ans (Joachim Gatti) a perdu un œil.
A retrouver en intégralité sur Médiapart.

Les travaux et les jours (Pelechian)

Séance impromptue du 17 janvier 2009.
« J’essaye de m’adresser à ce domaine commun qui liait l’humanité avant cette séparation, celui de l’émotion. Il ne s’agit pas de prétention ; je crois que le cinéma en tant que tel, pas seulement le mien, possède les moyens de cette ambition. »

Un langage d’avant Babel (Pelechian / Godard)

Conversation entre Artavazd Pelechian et Jean-Luc Godard, Le Monde, édition du 2 avril 1992.
« L’homme est plus grand que la langue, plus grand que ses mots. Je crois plus l’homme que son langage. »

Le regard éloigné (Le Goût du Saké)

Séance du 11 décembre 2009 consacrée au Goût du Saké, le dernier film de Yasujiro Ozu (1962).

“Pictures with obvious plots bore me now. Naturally, a film must have some kind of structure, or else it is not a film, but i feel that a picture isn’t good if it has too much drama.” (Ozu)

L’année de l’hiver (D’Est)

séance impromptue du 11 novembre 2009.
“Ce n’est pas juste aller voir et rapporter. On ne voit pas seulement avec ses yeux, on voit aussi avec ce qu’on porte en soi, avec ce qui nous a marqués. Les images que j’ai rapportées de là-bas faisaient écho à d’autres images que j’ai en moi depuis l’enfance, qui ne sont pas des images de choses que j’ai vues, mais qui font partie de mon imaginaire, et qui ont à voir avec la guerre. Pour moi, ces gens qui attendent dans une gare à Moscou, on dirait qu’on va les mettre dans des camps. C’est ce que je ressentais, c’était mon imaginaire, ce n’était pas la “réalité”, mais on voyage avec tout ce qu’on est. Et je crois que, en-dessous du film, sous l’Europe de l’Est, il y a ça. Donc, ce n’est pas simplement “documenter” ce qu’on a vu, parce qu’un autre aurait forcément choisi d’autres images de Moscou. Moi, je filme avec des images que j’ai en moi enfouies, et puis, tout d’un coup, je trouve un écho dans la réalité, ou, en tout cas, je filme de telle manière que ça fasse écho à des choses qui sont là. Tout ça dans un inconscient quasiment total.”

La réalité semi-imaginaire de l’homme (Edgar Morin)

Reproduction du chapitre 8 et conclusion de l’ouvrage d’Edgar Morin, Le Cinéma ou l’homme imaginaire. Essai d’anthropologie (Paris, Minuit, 1956). “Le cinéma reflète le commerce mental de l’homme avec le monde. Ce commerce est une assimilation psychique pratique de con naissance ou de conscience. L’étude génétique du cinéma, en nous révélant que la magie et plus largement les participationsimaginaires inaugurent ce commerce actif avec le monde, nous en seigne par là même que la pénétration de l’esprit humain dans le monde est inséparable d’une efflorescence imaginaire.”

Dans les yeux de Welles (Falstaff / Chimes at Midnight)

séance du 24 mai 2009

Never relax : James Cagney (Yankee Doodle Dandy)

séance du 5 avril 2009

Naissance d’une nation (La Bataille d’Alger + Muriel)

séances des 6 et 8 mars

De l’Abjection (Jacques Rivette)

Article paru dans les Cahiers du cinéma, n° 120, juin 1961, pp. 54-55. Repris dans Antoine De Baecque (edit.), Théories du Cinéma, Paris, Cahiers du cinéma, 2001, pp. 37-40.

Staring back (Chris Marker)

séances des 18 et 19 décembre 2008

A propos de « La Jetée » (Jean-Louis Schefer)

Article paru originellement dans le catalogue de l’exposition Passages de l’image, Paris, Centre Georges Pompidou, 1990. Repris dans Jean-Louis Schefer, Images mobiles : récits, visages, flocons, Paris, POL, 1999.

L’approche (Profils paysans)

Quelques réflexions sur le tournage et l’approche des personnes filmées, à partir de la série Profils Paysans (2001-08), de Raymond Depardon.

Un texte rédigé pour le site ”Nomad’s land (Gabrielle Culand)”

L’élégance dans le sang (Dracula)

double séance du 2 août 2008

Justice expéditif (Stress)

Le Clip de Stress, réalisé par Romain-Gavras (Kourtrajmé), analyse iconographique des figures contemporaines de la transgression et de l’insoutenable social.

Qu’est-ce que le figural ? (Olivier Schefer)

Article paru dans Critique, n° 630, novembre 1999, pp. 912-925.

ISBN 2.7073.1693.8

Iconographie théâtrale : Al Jolson (The Jazz Singer)

séance du 6 avril 2008

Cinéma médiéval (Sayat Nova / Couleur de la grenade)

Séance du 17 février 2008

Middrach (Scénario du film “Passion”)

séance du 6 décembre 2007

“Jean-Luc Godard, La religion de l’art”. (Reproduction d’un) entretien avec Jacques Rancière

Paru dans CinémAction, « Où en est le God-Art ? », n° 109, 2003, pp. 106-112.
ISSN 0243-4504